Mini-positions mobiles n°1

Après le jeu sur une corde, on attaque le jeu en mini-positions, c’est-à-dire environs six notes sur deux cordes adjacentes, qu’on peut déplacer partout sur le manche.

Dans le post précédent sur les intervalles, on a vu que la main peut couvrir l’étendue d’une sixte majeure sur deux cordes adjacentes (par exemple do corde de si case I et la corde de mi aigu case V), ce qui laisse entendre qu’il est aussi possible de faire des quintes, quartes, tierces et secondes sans démancher.

Lire la suite « Mini-positions mobiles n°1 »

Publicités

Gamme pentatonique, approche schématique

Voici quelques schémas assez connus pour utiliser les gammes pentatoniques majeures et mineures avec deux notes par corde. N’hésitez pas à apprendre les fonctions des notes que vous trouverez dans le pdf, c’est très utile lorsqu’on veut analyser ou ressortir une phrase utilisant ces sonorités.

Lire la suite « Gamme pentatonique, approche schématique »

20170304_145943

Vous jouez de l’ukulélé ? Vous souhaitez vous y mettre ? Vous cherchez des morceaux à jouer ? N’attendez plus, rendez-vous sur ce très bon site qui démarre ! Un grand bravo et merci à son papa au passage ! Il s’agit pour le moment de grilles d’accords de pleins de morceaux, avec éventuellement la possibilité de formuler des requêtes pour de nouveaux morceaux !

http://ukulelerealbook.fr/

Hello, j’ai mis à jour le post sur les accords. Vous avez dorénavant les 4 catégories d’accords disponibles (les basiques, les enrichis, les pratiques et les bizarroïdes en gros). Des précisions sur les renversements arriveront un peu plus tard…

Article à venir prochainement sur le Vrai intérêt du capodastre !

Harmonisations pentatoniques

L’harmonisation de la gamme majeure consiste à mettre en évidence les accords contenus sur chaque degré de cette gamme, à en faire ressortir les « couleurs ». On empile donc plusieurs tierces sur chaque degré et on obtient des accords majeurs, mineurs, augmentés, diminués, avec des septièmes, neuvièmes etc.

Le même principe peut s’appliquer mais en restreignant le nombre de notes dans la gamme, c’est-à-dire en utilisant un mode défectif. Ce procédé permet d’isoler et de développer des couleurs harmoniques et est largement utilisé dans le jazz bop, moderne et contemporain.

Lire la suite « Harmonisations pentatoniques »

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑